Ces actrices ont fait rêver ton père. Il en oubliait ta mère le temps d'un film. N'en veux pas à ton père, ta mère lui a déjà pardonné. Et puis tu fais pareil maintenant quand tu visionnes un film avec une Scarlett Johansson, Pénélope Cruz ou Nathalie Portman.

Ces actrices cultissimes ont fait fantasmer toute une génération. Et elles continuent de faire rêver. Elevées au rang d'icônes, elles restent les symboles d'une période épique. 

1 - Elisabeth Taylor

Parce que dans le rôle de la célèbre Cléopatre, elle est indétronable. D'une beauté intemporelle, elle a été aussi la super copine du roi de la pop, Michael Jackson. Pchack !

2- Sophia Loren

Dans les années 60/70, Sophia Loren a joué dans des films des deux côtés de l'Atlantique. Elle a donné la réplique à Paul Newman, Marlon Brando, Gregory Peck, et Charlton Heston. Ses films américains incluent Le Cid (1961), La chute de l'Empire romain (1964), Arabesque (1966), L'homme de la Manche (1972), et Le pont de Cassandra (1976). Parmi ses films italiens : Mariage à l'italienne (1964) et Une journée particulière (1977). Elle a remporté Cinq Golden Globe ces années-là !

3- Faye Dunaway

Faye Dunaway était d'abord mannequin avant de devenir actrice. On retiendra son rôle dans Bonnie et Clyde (1967), L'affaire Thomas Crown (1968), Chinatown(1974), Arizona Dream (1993), Jeanne d'Arc (1999), et Network - Main basse sur la TV(1976), qui lui permis de remporter l'Academy Award de la meilleure actrice. 

4- Audrey Hepburn

Audrey était au top de sa carrière quand elle a joué dans Diamants sur canapé (1961). Le succès était au rendez-vous quand elle a interprété Regina Lampert dans le film d'espionage Charade (1963). Autres succès: My Fair Lady (1964), Voyage à deux (1967) et Seule dans la nuit (1967).

5- Brigitte Bardot 

Elle a capitalisé sur ses succès français avant son premier succès américain Un acte d'amour (1953) avec Kirk Douglas. Aux Etats-Unis, c'était la tempête Brigitte Bardot. Des millions d'Américains lui vouaient un culte. Sex-symbol, adulée par les photographes, ses films provoquaient des raz-de-marée dans les salles. En 1965, elle est apparue dans une scène où elle interprétait son propre rôle dans Chère Brigitte (1965) avec James Stewart.