"Le brio" est le cinquième long métrage d'Yvan Attal. Il raconte la rencontre improbable entre un prof érudit et une élève candide. Leur relation démarre, certes, sur les chapeaux de roues dès les premières minutes, mais se mue en des rapports d'un pygmalion à sa muse.

Synopsis : Neila Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d'Assas, elle se confronte dès le premier jour à Pierre Mazard, professeur connu pour ses provocations et ses dérapages. Pour se racheter une conduite, ce dernier accepte de préparer Neila au prestigieux concours d'éloquence. A la fois cynique et exigent, Pierre pourrait devenir le mentor dont elle a besoin... Encore faut-il qu'ils parviennent tous les deux à dépasser leurs préjugés. 

Le scénario met à l'honneur l'art de la rhétorique, la philosophie et la dialectique avec brio. Les dialogues sont drôles voire hilarants par moments. Daniel Auteuil et Camélia Jordana campent superbement leurs rôles. Entre les deux personnages, se crée une relation humaine inédite, improbable au départ du film. Le film est une bouffée d'air frais qui ouvre les horizons d'un champ des possibles au-delà des préjugés primaires.