La Casa de Papel a ouvert la voie (merci Netflix) ! Grâce à la mondialisation avancée de la culture séries, les marocains découvrent enfin les pépites produites à quelques kilomètres d'ici. Matin Première vous présente le caviar de la série ibérique.

La  Casa de Papel est un véritable phénomène dans le monde des séries. D’abord produite et diffusée en format d’une heure par la chaine Antena 3 en Espagne puis redécoupée en version standart de 45 minutes par Netflix,  l’histoire de ce hold up pas comme les autres, mi héroïque, mi gauchiste, a fait le tour du monde. Chez nous, l’engouement est tel qu’on se met à chanter Bella Ciao, ce chant révolutionnaire italien, l’un des thèmes emblématiques de la série dans les ftours entre la datte et le fromage. En attendant la saison 3 de Casa de papel en 2019, voici les 3 séries espagnoles indispensables à votre culture TV cette année :

 

I know who you are (Sé quien eres).

Un thriller bien mené qui met en scène un grand avocat antipathique et tordu, limite prédateur, amnésique et accusé du meurtre de sa nièce disparue. Est-elle morte ? Qui l’a vraiment tuée ? L’avocat est-il vraiment amnésique ? Des secrets de famille, des révélations sur chaque personnage de la série jalonnent le déroulement de l’histoire. En littérature, on appelle ça un « page turner ». Bref, l’addiction monte au fur et à mesure et on aime ça !

 

Vis à vis.

Macarena Ferreiro, jolie blonde un peu stupide, victime d’une machination pilotée par son ex patron et amant se retrouve en combi jaune poussin dans une prison pour femmes. Elle va découvrir un monde carcéral impitoyable et changer radicalement de personnalité au contact de ces nouvelles copines. D’accord, on pense instantanément à « Orange is a new black » mais on aime Maggie Civantos, l’actrice principale, au point d’oublier les ressemblances entre les deux séries et les ficelles un peu trop voyante du scénario.

 

La chicas del cable.

D’abord on pense que c’est une série à l’eau de rose, girly et romantique mais très vite, le volet social, l’esthétique à la Mad Men, la description réaliste de la place des femmes dans l’Espagne du début des années 30, prend le pas sur l’histoire originelle. En résumé, « la chicas del cable », c’est l’histoire de quatre  femmes qui s’installent à Madrid pour devenir des opératrices téléphoniques. Pas de quoi se commander une pizza, me dire-vous ? Détrompez-vous, cette série délicieuse possède aussi son intrigue criminelle en toile de fond et on s’attache très vite aux actrices principales. Netflix ne s’y est pas trompé.