Avis aux automobilistes, le constructeur japonais Toyota vient d'annoncé le rappel de 2,43 millions de voitures hybrides dans le monde pour « risque d'accident ».

Un mois après avoir rappelé plus d'un million de véhicules à double motorisation essence-électricité, Toyota procédera à un autre retrait suite à un problème de fonctionnement du système hybride qui peut entraîner un risque d'accident, note un communiqué de l’entreprise. « Peu d'anomalies de ce type ont été rapportées », a cependant précisé le constructeur qui les a chiffrées à trois au Japon dans un document remis au ministère des Transports, et aucun accident n'a été rapporté dans l'archipel.

Pour le moment, aucune donnée n’est disponible pour l'étranger et notamment le Maroc où cette gamme a enregistré de bons scores en 2017. En effet, quelque 500 unités hybrides ont été écoulées chez Toyota Maroc l’année dernière, en progression de 154% par rapport à 2016.

Pour rassurer ses clients, le constructeur japonais explique que « l'automobiliste est d'ordinaire prévenu en cas de dysfonctionnement du système hybride par différents témoins lumineux et un message d'avertissement sur le tableau de bord, ce qui lui permet de ralentir et de se garer, mais dans de très rares cas, le système hybride pourrait cesser de fonctionner au lieu de se mettre en mode de sécurité ». "Le véhicule perdrait de la puissance, jusqu'à l'arrêt", ce qui, en cas de vitesse élevée, pourrait "augmenter le risque d'accident".

Les automobiles convoquées au garage pour réparation sont des Prius et Auris fabriquées entre octobre 2008 et novembre 2014. L'annonce affecte 1,25 million de clients au Japon, 830.000 en Amérique du Nord, 290.000 en Europe, 3.000 en Chine et 60.000 dans d'autres régions.