Ça bouge à Casa ! Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, la Galerie Shart a déménagé. La galerie chérie des (vrais) artistes contemporains marocains et d’ailleurs, est toujours basée à Racine mais au 23, rue du 6 octobre (et non pas au 6 de la rue du 23 octobre…).

Jusqu’au 9 juin, l’exposition « Atmosphères.1 » de l’architecte et photographe , Zineb Andress Arraki pose plusieurs questions aux visiteurs « bobos » qui poussent la porte de la Galerie Shart en attendant la livraison de leur Bento, dans le BeWok d’à coté.

 

Comment appréhender le développement d’une ville moderne comme Casablanca sans jeter systématiquement à la poubelle les réalisations du passé, dont les fondements ont été pourtant le résultat d’une réflexion mêlant architecture, projet sociétal et technologie du bâtiment ?

 

Faut-il se sentir coupable dans une société comme la nôtre, si imparfaite et sociologiquement improbable d’avoir des préoccupations « cripto-régressives » ?

 

Doit-on enterrer le passé sous des tonnes de gravas pour construire l’avenir ?   

 

Photographies, objets anciens, art-déco patiné, poussière de vies, Zineb Andress Arraki soulève des mondes qui n’existent plus, le tout enrobé d’un doux parfum de fleur d’oranger comme pour anesthésier le voyageur temporel.

 

 

Exposition « Atmosphère. 1 » de Zineb Andress Arraki, Galerie Shart, 23 rue du 6 octobre, quartier Racine, Casablanca, jusqu’au 9 juin 2018. Dans le cadre des Journées du Patrimoine organisées par l'association CASAMEMOIRE.