Le sud-coréen Samsung a pris une longueur d'avance sur ses rivaux, Apple en particulier, en devenant le premier fabricant majeur à lancer un smartphone à écran pliable et en dévoilant un modèle compatible avec l'Internet ultrarapide 5G, une première.

Comme attendu, le leader du smartphone a lancé lors d'un grand show organisé à San Francisco un modèle hybride qui peut être téléphone et tablette grâce à un écran qui se plie et se déplie. Le Galaxy Fold sera disponible à partir du 26 avril aux Etats-Unis, au prix d'entrée de 1.980 dollars.
Le sud-coréen met ainsi un peu plus sous pression son principal concurrent, longtemps vu comme l'innovateur en chef, mais qui peine aujourd'hui à sortir des innovations à même d'époustoufler les consommateurs.
«Le Galaxy Fold est une révolution, pas seulement parce qu'il répond aux sceptiques qui disent que tout ce qui est possible a été fait et que l'ère de l'innovation du smartphone est terminée, dans un marché saturé. Nous sommes là pour dire qu'ils ont tort», a lancé DJ Koh, patron de la division mobile chez Samsung.
Ces nouveaux produits sonnent comme une revanche pour Samsung, qui a connu une série de revers ces dernières années, dont le rappel planétaire humiliant d'un mobile en 2016 et la condamnation de l'héritier de l'empire. L'entreprise a aussi connu une baisse des ventes en 2018.
Plié, le Fold mesure 4,6 pouces (11,7 cm). Il s'ouvre grâce à un écran pliable : la face interne devient un écran de 7,3 pouces (18,5 cm), faisant du smartphone une tablette. Plus l'écran est grand, plus le consommateur utilise d'applications, renforçant du même coup tout l'écosystème du smartphone.
«Comme prévu, il n'est pas donné, mais le #GalaxyFold va être LE modèle à avoir pour les mordus de gadgets», a réagi sur Twitter l'analyste Bob O'Donnell (Technalysis Research).