Pour ceux qui critiquent le LGV, dont l'inauguration est prévue demain 15 novembre, le président de la CFCIM répond : "il est facile de critiquer si on comprend pas la vision et les enjeux... "